Convallaria_majalis

Famille : Liliacées

Origine : sous-bois de l'hémisphère nord

Période de floraison : avril, mai

Couleur des fleurs : blanc, rosé

Exposition : mi-ombre, ombre

Type de sol : riche en humus, léger

Acidité du sol : neutre

Humidité du sol : normal

Utilisation : couvre-sol, sous-bois, jardinière, fleur coupée, pot

Hauteur : 30 cm

Type de plante : fleur

Type de végétation : vivace rhizomateuse

Type de feuillage : caduc

Rusticité : très rustique

Plantation, rempotage : plantation des griffes de muguet à l'automne

Méthode de multiplication : division des rhizomes au printemps ou à l'automne

Taille : -

Espèces, variétés intéressantes :

Le genre comprend 3 espèces
- Convallaria majalis 'Rosea' au clochettes rosées
- Convallaria majalis 'Striata' au feuillage rayé de fines bandes jaunes
- Convallaria majalis 'Albostriata' au feuillage rayé de fines bandes blanches
- Convallaria majalis 'Picta' aux fleurs piquées de rouge
- Convallaria majalis 'Flore peno' aux fleurs doubles

Maladies et insectes nuisibles : la pourriture grise dans un sol lourd

Toxicité : Malgré son apparence innocente, c'est une plante très toxique: un stéroïde appelé convallarine a des effets analogues à ceux de la digitaline. Ses baies rouges, tentantes pour les enfants, présentent un risque particulièrement important, mais le simple fait de mâchonner un brin de muguet peut provoquer des troubles digestifs et cardiaques graves. Il est donc préférable de supprimer les fleurs une fois qu'elle sont fanées.

Le muguet, symbole du 1e mai et chouchou des parfumeurs est aussi la plante du bonheur. Ses clochettes blanches graciles sont d'une grande toxicité.

Le muguet que l'on appelait autrefois lis des vallées est une plante herbacée bien connue des jardiniers. Elle pousse un peu partout à travers tout l'hémisphère Nord dans les régions tempérées fraîches en Asie, en Europe et en Amérique du Nord. Plus souvent associée aux sous-bois, elle prospère également dans les haies mais aussi dans les près de montagne jusqu'à 2000 m d'altitude. Son terrain de prédilection est calcaire, humide et ombragé. Elle pousse de façon spontanée mais peut également être cultivée. Plante vivace, le muguet se multiplie grâce à son rhizome traçant. Volontiers prolifique, le muguet est un envahissant. Chaque brin de muguet (ou hampe) est entouré de deux feuilles de 10 à 20 cm de haut. La tige n'est jamais ramifiée. Les fleurs sont toutes disposées en grappe du même côté de la hampe à raison de 20 clochettes maximum par brin dont seule une dizaine s'épanouissent. La plante commence par une pousse de feuille en mars pour développer aux alentours du 1e mai sa floraison. La fleur est blanche, parfois rosée. Les fleurs dégagent une odeur pénétrante caractéristique très recherchée par les parfumeurs. En automne, le muguet donne des fruits sous la forme de petites baies rouges.

Le muguet est classé parmi les plantes à haute toxicité. Ses clochettes blanches mais aussi ses graines rouges sont extrêmement nocives voire mortelles à forte dose en cas d'ingestion. Cette toxicité provient notamment de la présence d'hétérosides cardiotoniques telles que la convallatoxine (proche de la digitaline), la convallamarine et la convallarine. Son absorption  a pour effet de ralentir le rythme cardiaque et d'augmenter la pression artérielle. En très petites doses, le muguet est utilisé dans le cadre de la fabrication de médicaments destinés au traitement de maladies cardiaques.

Le muguet s'achète et s'offre traditionnellement le 1er mai. Cette tradition remonte à la Renaissance. En effet, en 1561 Charles IX en a offert à ses proches comme porte-bonheur. Au début du XXe siècle le muguet a été associé à la Fête du travail.